Sous les cascades se cache la Norvège

La Norvège…sans doute le pays Européen que l’on attendait le plus depuis notre départ ! Toutes les représentations imagées que l’on peut trouver sur internet ou lors des reportages télévisés nous ont toujours attirés. Et nous y voilà !

Malheureusement pour nous, nos tous débuts dans le pays des trolls ne nous réjouiront pas entièrement. Nous aurons tout d’abord droit à un mauvais conducteur (sur les petites routes de montagnes, très peu de conducteurs nous paraissent prudents…), puis à une femme refusant une fois de plus de nous prendre en stop lorsqu’elle se rendra compte que nous parlons anglais et non pas Norvégien (alors qu’elle s’était arrêtée en nous voyant sur le bord de la route…). Nous aurons donc tout le mal du monde à enchaîner les conducteurs. Mais nous tomberons finalement sur un jeune couple nous conduisant directement à Oslo ! Ils nous déposeront en plein centre-ville en fin d’après-midi.

Nous ne prendrons pas le temps de visiter la capitale dès le jour de notre arrivée. Nous préférons tout d’abord chercher un logement. Heureusement, Oslo est loin d’être une ville immense. Nous n’aurons donc qu’à nous éloigner de quelques kilomètres à pied du centre, afin de trouver une zone résidentielle sur les hauteurs de la ville. Nous frapperons à seulement 3 ou 4 portes avant d’accoster une dame dans la rue en train de réparer sa voiture. Elle nous autorisera volontiers à planter la tente dans son petit jardin, avec une vue imprenable sur tout Oslo !

dscn9125

Vue sur Oslo depuis la tente

Nous passerons une très bonne soirée avec Nora, cette jeune mamie au grand cœur. Nous l’aiderons à plier presque l’équivalent d’une pièce entière de vêtements, au son de la musique Norvégienne.

dscn9129

Séance « pliage de linge »

En discutant avec elle, nous décidons de rester une nuit de plus afin de visiter la ville sans nos sacs à dos, ainsi qu’à passer une nouvelle soirée avec elle. Le lendemain, en partant au travail, elle nous déposera dans le centre-ville.

dscn9196

Sur la droite : l’hôtel de ville d’Oslo

La ville d’Oslo n’est pas très courante dans les destinations touristiques proposées par les agences de voyages, et l’on comprend pourquoi ! Malgré la présence de deux bateaux de croisière ce jour-là, nous ne trouverons pas grand-chose à visiter. En effet Oslo est une ville très moderne, et l’on peut apercevoir des quantités d’immeubles partout dans le centre-ville.

dscn9149

Une des ruelles commerçantes

Mais sortit de quelques rares bâtiments modernes tellement étranges que l’on se sent obligés de les prendre en photo, nous serons très déçus par cette capitale Norvégienne qui ne reflète en rien l’image que l’on se faisait de ce pays.

dscn9135

Trop de modernité…

dscn9134

…tue la modernité

dscn9165

Au beau milieu d’un parc…

Nous serons particulièrement interloqués par le parc Vigeland, attraction touristique de la ville.

dscn9169

Le parc Vigeland

dscn9186

Détails poussés jusque sur les portails

Ce parc est en réalité très joli, avec de nombreuses fontaines et une multitude de grandes et de moins grandes statues disséminées absolument partout dans les allées.

dscn9183

La particularité du parc Vigeland : la nudité

Mais la particularité de ces statues est très atypique. Elles ne représentent en effet que des scènes de la vie, jouées par des hommes, femmes et enfants entièrement nus. Et pour certaines, la signification laisse quelque peu à désirer !

dscn9190

L’éducation à la Norvégienne

dscn9184

Empilement de cadavres

Sortit des bâtiments modernes, des rues commerçantes sans charme et de l’étrange parc Vigeland, nous apprécierons tout de même quelques parties de cette capitale : telles que le palais royal très impressionnant ou encore le château médiéval.

dscn9157

Le palais royal

dscn9198

Le château médiéval

Nous aurons même l’occasion de croiser un clin d’œil à la France un peu particulier…

dscn9152

La France recalée aux toilettes publiques

Après cette journée plus ou moins riche en découvertes, nous retournons passer notre deuxième soirée avec Nora et sa petite chatte Molly (qui montrera un intérêt très particulier pour notre tente, qui en porte d’ailleurs encore les marques).

dscn9128

La petite Molly

Nous discuterons autour d’un excellent barbecue, où nous serons rejoints un peu plus tard par son voisin John.

dscn9212

La mamie au grand coeur : Nora

Alors que la nuit est déjà tombée, nous aurons la très grande chance de profiter d’un bain chaud avec la vue imprenable sur Oslo, où nous y resterons jusqu’à minuit passé.

dscn9211

Bain de minuit sur les hauteurs d’Oslo

Le lendemain matin, nous disons au revoir à notre hôte. Nous désirons désormais nous diriger vers l’Ouest du Pays, afin de rejoindre la côte et de la suivre durant un moment. C’est John qui nous déposera sur la rocade menant à Bergen (ville indispensable à visiter paraît-il).

Nous serons prit par la première voiture quittant la station essence où nous nous trouvons. Ce jour-là nous ferons plus de 300km avec seulement 4 voitures. En Norvège, les villages sont tellement espacés les uns des autres qu’il est très rare de trouver des Norvégiens qui se déplacent pour seulement quelques kilomètres. Certains d’entre eux doivent faire plusieurs dizaines de kilomètres afin de trouver des commerces ou même une ville (car beaucoup de maisons sont extrêmement isolées).

En fin de journée nous serons déposés par un Iranien dans la ville de Laerdalsoy (après qu’il se soit très gentiment arrêté pour nous acheter des glaces).

dscn9230

Centre-ville de Laerdalsoy

Nous frapperons pour la première fois aux portes de la campagne Norvégienne, sous la pluie battante. Nous aurons beaucoup de refus de personnes prétendant ne pas parler anglais (et particulièrement méfiantes). Puis nous serons finalement autorisés à poser nos matelas dans le garage de Heidi et de son mari.

dscn9218

Notre logement d’un soir

Nous ne passerons pas la soirée avec eux, et nous aurons particulièrement froid durant la nuit qui suivra. Le lendemain matin, le beau temps fait de nouveau son apparition, et nous serons invités à partager un petit déjeuner très copieux avec Heidi, son mari ainsi qu’avec une grande partie de la famille en vacances.

dscn9222

Heidi et sa famille

Nous profiterons ensuite du très beau temps afin de visiter ce magnifique petit village au milieu des montagnes, et des lacs d’eau turquoise, que certains traversent d’une façon très originale !

sans-titre

Lorsqu’aucune route ne conduit jusqu’à chez vous…

dscn9225

L’eau pure qui descend de la montagne

dscn9226

Paysage classique en Norvège

Nous reprendrons ensuite le stop. Nous traverserons le tunnel routier le plus long au monde : 24,5km. Durant tout le long du trajet nous ne verrons pas une seule issue de secours, et nous serons bien contents de sortir de ce tunnel particulièrement sombre et très peu rassurant.

dscn9233

Le plus long tunnel routier au monde

Nous monterons ensuite dans la voiture de location de deux familles chinoises en vacances. L’un des hommes est patron d’une très grande entreprise de maquillage, il nous sera donc très facile de parler anglais avec lui (même si l’accent sera un vrai frein à notre compréhension mutuelle). Mais nous rigolerons beaucoup avec ces familles très joyeuses.

dscn9235

Chinoiseries en Norvège

Elles nous déposeront dans le petit village où se trouve leur hôtel (joli mais noir de touristes).

dscn9241

Des cascades tous les kilomètres

dscn9239

Clin d’œil aux ancêtres Vikings

Nous faisons ensuite la rencontre d’Andis, expatrié Letton vivant à Bergen. Souhaitant n’aller que le lendemain dans cette ville, nous ne resterons pas jusqu’au bout avec lui, mais il nous donnera tout de même son adresse afin de dormir chez lui le lendemain. Il nous déposera donc à Voss, après s’être arrêté pour nous montrer une des nombreuses cascades, particulièrement impressionnante, longeant la route.

dscn9243

Très impressionnante cascade

Ne trouvant rien de particulier à faire dans la ville de Voss (totalement dénuée de charme), nous tentons d’en sortir en stop. Malheureusement aucune voiture ne s’arrêtera, et nous irons frapper aux portes dans cette ville. Une fois de plus nous aurons beaucoup de refus. Une femme hésitera beaucoup. Elle nous fera entrer dans son jardin afin de partager un verre et discuter.  Pensant que nous venions de trouver notre hôte de la nuit, nous serons vraiment étonnés lorsque celle-ci nous dira finalement non après plus d’une demi-heure. C’est donc très tard que nous continuons notre recherche.

Nous finirons finalement par planter la tente dans le jardin de Jon et de Marianne. Jon fêtant son anniversaire le lendemain, nous aurons l’occasion de partager de très bonnes pizzas avec eux, ainsi qu’avec leurs 3 amis venus pour l’occasion. La soirée se terminera tard dans la nuit (sans nous puisque nous nous coucherons vers minuit).

dscn9244

Soirée très conviviale chez Jon, Marianne et leurs amis

Le lendemain, nous nous baladerons un peu dans la ville le temps que tout le monde se réveille (nos affaires étant à l’intérieur de la maison fermée à clé) puis nous prenons un petit déjeuner avant de reprendre le stop. Au moment de partir, le fils de 12ans, Andreas, offrira de bon cœur à Julien sa console de jeux vidéo ! Nous lui donnerons en échange un fossile découvert sur une plage danoise.

Le stop sera compliqué ce matin-là. En partant de Voss nous avons deux routes possibles : la plus rapide ou la plus jolie. Nous essayons tout d’abord la plus jolie (selon nos hôtes de la veille). Mais voyant le peu de voitures sur cette route, et après un long moment d’attente, nous décidons de changer de spot afin de prendre la plus rapide. En effet nous sommes attendus le soir par Andis à Bergen, et nous ne voulons pas prendre le risque d’arriver en retard.

Cette décision sera finalement la bonne puisque nous serons conduits jusqu’à Evanger par deux Somaliens partant au travail.

dscn9249

Le petit centre-ville d’Evanger

Nous y rencontrerons Nikke et Jacob, deux danois randonneurs avec qui nous passerons un petit moment autour du repas au bord du lac. Nous repartirons ensuite chacun de notre côté : eux vers la montagne afin de planter leur tente pour la nuit, nous au bord de la route pour reprendre le stop.

dscn9252

Petit moment détente avec les danois Nikke et Jacob

Depuis que nous avons passé la frontière norvégienne, nous nous sommes rendu compte d’une chose : le stop ne marche pas avec les norvégiens. Il faut donc compter sur la multitude de touristes de toutes les nationalités présents dans l’ensemble du pays. Et l’auto-stop à Evanger ne dérogera pas à cette règle puisque nous monterons dans la voiture de deux amis Philippins / Malaisiens, étudiants à Londres et qui nous déposerons enfin à Bergen !

Comme souvent, compte tenu de l’heure, nous attendons le lendemain avant de visiter la ville. Nous partons donc directement à la recherche de la maison d’Andis. Nous traversons légèrement le centre-ville, qui ne nous paraît alors pas si exceptionnel que ce qu’on avait pu entendre. Mais il faudra attendre pour en être sûr. Nous trouvons facilement sa maison, dans laquelle il héberge plusieurs travailleurs Lettons dans les appartements situés au-dessus de chez lui. C’est d’ailleurs là que nous aurons droit à une chambre.

dscn9254

Andis et Simona : les lettons

Nous passerons la soirée avec lui, sa femme Simona ainsi que ses deux enfants Markus et Amanda, avec qui nous nous amuserons bien en picorant des morceaux de pizza ainsi qu’une multitude de gâteaux aux fruits rouges préparés par Simona.

dscn9255

Retour dans la cour d’école avec Markus et Amanda

Le lendemain matin, nous aurons de nouveau le ventre bien remplit grâce aux Pancakes et confiture maison préparés par Simona.

Avec ce jour nouveau, la ville ne nous apparaîtra pas plus extraordinaire que la veille : flot de touristes incessant, un centre-ville sympathique, mais pas plus impressionnant que la plupart de ceux qui nous avons déjà vu en Norvège… Nous nous demanderons un moment ce qui peut bien attirer tant de touristes dans un tel endroit, et pourquoi cette ville est si connue.

dscn9256

Centre-ville de Bergen

Jusqu’à ce que nous tombions sur un quartier reculé, caché derrière une forteresse de belles maisons colorées.

dscn9259

Que se cache-t-il derrière ?

Après avoir trouvé le tout petit passage qui mène à l’arrière de ces maisons, nous nous retrouvons en effet face à un quartier extraordinaire : Bryggen !

dscn9260

Le quartier de Bryggen

Où que notre regard porte, nous voyons du bois partout ! Du sol jusqu’au toit des maisons, aucun détail n’est oublié ! Ce quartier, seul vestige des temps anciens, est dans un état de conservation impeccable, pour le plus grand plaisir des yeux.

dscn9264

Une petite place à Bryggen

Impossible de savoir où regarder tant chaque petite ruelle est magnifique, nous donnant l’impression d’être revenus au temps des Hanséates, association de villes marchandes d’Europe du Nord, actives du XIIème au XVIIème siècle dans plusieurs villes de cette partie du monde, y compris à Bergen.

dscn9267

Du bois, encore du bois

Nous comprenons désormais ce qui peut attirer les touristes dans cette ville ! Même si ce quartier est vraiment minuscule et que vous ne pouvez pratiquement pas circuler en raison du nombre de touristes arpentant ces ruelles, la ville de Bergen vaut le détour, ne serait-ce que pour cette petite partie.

Après cette visite très enrichissante, nous continuons notre chemin avec le musée gratuit sur l’Histoire et les forces armées de Bergen, puis avec le château, assez joli.

dscn9292

Au musée des forces armées de Bergen

dscn9295

Un sorcier à lunettes dans les forces armées ?

dscn9297

L’ancien château

Alors que nous nous éloignons du centre-ville afin de reprendre le stop, nous tombons sur un dernier petit quartier vraiment très mignon, alors que les nuages menaçants commencent à descendre de plus en plus bas sur la montagne…

dscn9304

Petit quartier excentré

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *