Tabarnak, nous voici au Québec !

Notre premier contact au Québec est une famille française expatriée à Saint-Hyacinthe, à une soixantaine de kilomètres à l’Est de Montréal. Il s’agit une fois de plus d’un contact donné par les voisins des parents de Florine, directeurs du Festival de Montoire, et qui nous ont déjà permis de faire de magnifiques rencontres au Japon, ou encore en Indonésie. Cette fois-ci c’est chez une de leurs amies d’enfance, Nathalie, que nous sommes accueillis à bras ouverts. Elle vit depuis presque 20 ans dans une magnifique maison à la campagne avec vue sur les champs, avec son mari Jean-Philippe et leur fils Aymeric.

Lire la suite

Au bord des Grands Lacs Canadiens

Quelques heures après notre départ de Thunder Bay, nous nous retrouvons à Terrace Bay alors qu’il commence à être tard et que nous n’avons aucun contact pour dormir le soir. Nous décidons donc de continuer l’auto-stop pour peut-être planter notre tente dans la nature un peu plus loin. Mais finalement nous montons dans la voiture de l’adorable Allison, qui nous propose directement de dormir chez elle, à Marathon. Elle nous cuisine un très bon barbecue puis nous emmène enfin voir le mythique Lac Supérieur, que nous suivons depuis le début de la journée mais que nous n’avons pas encore eu l’occasion de voir de près.

Lire la suite

L’histoire des ours qui empruntaient la TransCanadienne

C’est à une cinquantaine de kilomètres de Calgary, alors que nous avons repris l’auto-stop le long de la TransCanadienne en direction de l’Est, que nous faisons l’une des rencontres les plus touchantes de tout notre voyage. Il s’agit de Hiagin, avec qui nous passons la frontière du Saskatchewan et qui nous conduit tout droit vers Regina, à plus de 700 km de là ! Nous avons rarement eu l’occasion de parcourir autant de kilomètres avec un seul véhicule.

Lire la suite

L’hospitalité Canadienne au cœur des Rocheuses

On ne sait plus trop à quel moment du voyage on a décidé de prendre le chemin du retour à la maison. L’idée a commencé à germer en Asie du Sud-Est, où notre façon de voyager ne correspondait plus du tout à nos espoirs. Trop d’hôtels, trop de bus, trop de train. Puis l’envie de continuer nous a de nouveau gagné avec l’Océanie, où nous avons retrouvé nos habitudes de voyage du tout début. Mais il faut bien l’avouer, depuis notre arrivée en Amérique du Nord, nous sommes fatigués et nous ne profitons plus du tout de la chance que nous avons d’être sur la route.

Lire la suite