Une journée aux temples d’Angkor

On aurait pu penser, qu’à force de subir la corruption et les abus depuis notre arrivée en Asie du Sud Est, nous finirions par être habitués et réussir à ne plus tomber dans le panneau. Mais lorsque le chauffeur du bus nous emmenant au Cambodge nous propose de prendre nos passeports pour s’occuper lui même du passage à la frontière, pour seulement 1$ de plus, nous acceptons, sans doute trop fatigués d’avoir à se battre constamment. Surtout que le chauffeur nous promet que grâce à ça, l’attente sera beaucoup plus courte. Et comme on ne souhaite pas embêter les autres passagers, persuadés que tous sont passés par son biais, nous lui fournissons nos passeports et l’argent demandé.

Lire la suite