Retour à la civilisation dans l’est australien

Après avoir longé la côte est de l’Australie durant quelques semaines, nous nous retrouvons de nouveau dans les terres.

De Toowoomba, où notre hôte de Brisbane, David, nous dépose de bon matin, nous trouvons facilement une voiture, puis une autre qui nous conduit jusqu’à Stanthorpe. Cette dernière est conduite par Jim, un homme très gentil, mais qui en tant que Témoin de Jehovah nous parle beaucoup de sa religion. Finalement, il nous invite à planter la tente dans son jardin. Il vit dans une grande ferme isolée avec sa femme, Moreen, malheureusement atteinte d’une tumeur au cerveau. Lorsqu’elle se réveille et nous trouve dans sa maison, elle a d’abord une réaction affolée, et nous agrippe le bras pour nous forcer à sortir. Mais après quelques minutes d’explications avec son mari, elle nous sert finalement dans ses bras en nous souhaitant la bienvenue.

Lire la suite

Poursuivis par le cyclone Debbie

Le 25 mars, une semaine après notre arrivée, nous quittons la magnifique île de Magnetic, afin de nous éloigner le plus possible du cyclone Debbie qui se dirige droit vers la côte est de l’Australie. Le lendemain, en début d’après-midi, nous arrivons à Mackay. Ne voulant pas dormir dehors cette nuit-là, avec les vents qui commencent à souffler fort, nous faisons des demandes de logement sur le site internet couchsurfing. Car le problème, c’est que les abris anticycloniques ne sont ouverts que lors des cyclones de catégorie 5. Or celui-ci n’est « qu’un » catégorie 4 (220km/h attendus, c’est déjà pas mal!). Quant aux hôtels, ils sont hors de prix et pour la plupart déjà complets.

Lire la suite

L’Australie du Nord : entre désert et paradis bleuté

On peut le dire, l’Asie nous aura émerveillé par endroit, déçu par d’autres. Mais une chose est sûre : nous ne ressortons pas indemnes de notre découverte de ce continent. Nous en ressortons surtout très fatigués et avec malgré tout beaucoup de soulagement de le quitter, pour retrouver un mode de vie un peu plus proche de celui que nous avons laissé derrière nous, en France.

Lire la suite