Les suédois et leurs « guest houses »

C’est avec quelques angoisses en tête que nous débarquons déjà dans le huitième pays traversé durant notre tour du monde : la Suède (où nos papiers seront contrôlés à la frontière). Nous avions entendu dire que l’auto-stop en Suède était très compliqué et que les Suédois avaient très peur des étrangers. Et malheureusement pour nous, cette observation s’avérera réelle dès notre première nuit dans ce nouveau pays.

Nous serons déposés par André, expatrié Islandais, dans la petite ville de Staffanstorp. Désireux de nous aider, il nous conduira jusqu’à une zone pavillonnaire où il sera sûrement très facile de trouver des hôtes pour la nuit. Mais les maisons s’enchaînèrent, et plutôt que d’être reçus par des grands sourires, nous aurons droit aux portes qui ne s’ouvrent qu’à moitié, aux personnes ne désirant pas nous parler, à ceux qui prétendront ne pas parler anglais, à ceux qui nous diront « non merci ça ne m’intéresse pas » et bien d’autres encore.

Après maintes et maintes recherches (environ 30 à 40 maisons), nous serons finalement autorisés du bout des lèvres à planter notre tente dans un jardin. L’homme fermera la porte à clé après notre passage, ainsi que l’ensemble des rideaux de la maison et nous ne le reverrons que le lendemain matin lorsqu’il viendra nous réveiller à 7h10 pour nous demander de partir.

Cette première expérience suédoise nous plombera le moral, et c’est dépités que nous commencerons le stop (sous la pluie pour ne rien arranger). Ce matin-là nous souhaitons revenir quelques kilomètres en arrière. En effet la veille, nous étions passés non loin de la grande ville de Malmö sans nous arrêter, car beaucoup trop tard pour visiter. Nous y retournons donc dans le camion d’un Bosniaque (ce qui nous confirmera que l’auto-stop avec les suédois risque d’être très compliqué !).

DSCN8556

Le centre-ville de Malmö

La ville de Malmö nous offrira tout de même quelques rares bâtiments susceptibles d’être pris en photo, ainsi que certaines petites rues commerçantes particulièrement mignonnes.

DSCN8563

Rue commerçante à Malmö

DSCN8564

Restaurant dans la ville de Malmö

Mais nous aurons également la chance d’y rencontrer par hasard deux couples de français dans la rue, qui nous proposeront de passer la soirée et la nuit avec eux. Durant la soirée nous parlerons beaucoup de voyage avec Marianne et Antoine (qui ont déjà ralliés Paris à Stockholm en vélo pour l’un et en roller pour l’autre) ainsi qu’avec Audrey et Alain, leurs amis venus leur rendre visite pendant les vacances.

DSCN8569

Soirée très amicale avec Mariane, Antoine, Alain et Audrey

C’est reposés et les poches pleines de nourritures que nous nous postons à l’insertion d’autoroute en direction de l’est le lendemain. Pour la première fois depuis le début du voyage nous ne nous sentirons pas en sécurité (Malmö a été classée comme la ville la plus dangereuse d’Europe deux ans auparavant, et on comprend pourquoi !). A chaque voiture qui passe nous prions pour que ce ne soit pas elle qui s’arrête : les suédois roulent trop vite, ne font aucun signe d’encouragement, font semblant de vouloir nous écraser ou nous lancent des insultes à travers la vitre. Heureusement pour nous, après environ 1h d’attente et d’angoisse, c’est finalement Eric, un jeune étudiant très sympathique, et très bon conducteur, qui nous conduira jusqu’à Hörby. N’ayant rien de particulier à voir dans la ville et désirant se rapprocher d’un lac pour la nuit, nous tentons finalement de frapper aux portes des fermes du village d’Osbyholm. Nous n’aurons droit qu’à des refus souriants avant de tester une rue de maisons secondaires, où nous serons finalement accueillis chez Suzanne et Benny, seuls habitants de cette zone à l’année. Nous aurons droit à un vrai lit dans leur guest house, ainsi qu’une salle de bain privative et une magnifique vue sur leur jardin construit au-dessus du lac.

DSCN8575

Une guest house rien que pour nous !

Le lendemain midi, ils nous feront la très bonne surprise de nous conduire jusqu’à Hörby, où ils nous offriront un repas au restaurant avant de nous conduire sur une bonne zone de stop !

DSCN8578

Suzanne et Benny : les gentils suédois

C’est le ventre bien remplit que nous serons ensuite déposés à Kristianstad, ville assez mignonne mais où quelques minutes suffiront pour en faire le tour.

DSCN8579

Centre-ville de Kristianstad

DSCN8582

Petite œuvre d’art dans les rues de Kristianstad

Nous continuons donc notre chemin en direction de l’île d’Ivo, où nous souhaitions passer la nuit. Mais nous nous arrêterons finalement quelques kilomètres avant, à Gualov, où Johny, Tammie et sa fille Destany nous offriront  très gentiment un toit pour la nuit après s’être arrêtés pour nous prendre en stop. Le lendemain, ils nous conduiront même jusqu’au Ferry en direction de l’île d’Ivo !

DSCN8593

Johny, Tammie et sa fille Destany

En Suède, beaucoup de ferry comme celui-ci sont gratuits, y compris si vous l’empruntez avec votre voiture. Pour cela, il faut que l’endroit où vous vous rendez ne soit accessible par aucune route. Si vous avez la possibilité de prendre un pont pour vous y rendre, vous devrez payer.

DSCN8599

Le ferry de l’ïle d’Ivo, guidé par des câbles

Nous profitons donc de cette règle suédoise très appréciable pour débarquer sur l’île d’Ivo après seulement 7 minutes de traversée.

DSCN8601

L’église de l’île d’Ivo

DSCN8606

Déjeuner au bord de l’eau

Après avoir pris notre repas au bord de l’eau et visité la toute petite église de l’île, nous rencontrons Armand et son fils avec qui nous discutons un moment. N’ayant rien de plus à visiter nous leur demandons s’ils peuvent nous conduire jusqu’au ferry. Ils feront beaucoup plus que cela, puisqu’ils nous inviteront à passer la nuit chez eux à Nasum, où nous feront également la connaissance de Karine, la femme d’Armand, et avec qui nous passerons une très bonne soirée avant d’être déposés le lendemain matin sur une insertion d’autoroute pour recommencer le stop.

DSCN8611

Karine, Armand et son fils

Ce jour-là, nous enchaineront les voitures et les heures d’attentes le long de la route (5h en tout). Mais nous arrivons enfin dans la magnifique ville de Karlskrona en fin d’après-midi (voir prochainement la visite dans « Les petites perles de Julien et Florine »).

DSCN8649

Dans le centre de Karlskrona

DSCN8633

Oeuvre d’art ou accident ?

Le soir nous nous rendons sur l’île d’Aspo en ferry (une fois de plus gratuitement) afin de chercher un logement pour la nuit. D’abord désireux de planter la tente dans la nature, le long de la côte, nous sommes finalement obligés de frapper aux portes lorsqu’un gigantesque orage éclate au-dessus de nos têtes. Heureusement pour nous, nous aurons accès à la guest house de la première maison à qui nous en ferons la demande. Nous ne passerons pas la soirée avec nos hôtes, et nous ne les reverrons pas le lendemain matin, car ils partiront avant même que nous ayons quitté la guest house.

Nous repartirons donc seuls en direction de la forteresse de l’île (gratuite), que nous visiterons sans aucun autre touriste, puisque l’on nous laissera entrer avant même l’heure d’ouverture.

DSCN8658

Forteresse de l’île d’Aspo

La pluie ne nous laissera pas tranquille une seule seconde alors que nous reprenons le ferry en direction du centre-ville de Karlskrona, afin de visiter le musée de la marine (également gratuit). Nous y resterons une bonne partie de la journée afin d’apprécier cet incroyable musée (voir prochainement la visite dans « Les petites perles de Julien et Florine »).

DSCN8630

Le musée de la marine à Karlskrona

Puis nous reprenons le stop, sur un des spots les plus compliqué depuis le début de notre voyage, et alors que la pluie redouble de violence. Heureusement nous n’attendrons que quelques minutes avant de monter dans la voiture de Rebecca, animatrice radio, et Mikael, travaillant également à la radio, qui nous proposeront de passer la nuit chez eux à Ramdala. Une fois n’est pas coutume en Suède, nous aurons accès à la guest house de leur jardin, décoré avec beaucoup de goût.

DSCN8795

Nouvelle guest house à Ramdala

DSCN8794

L’intérieur de la guest hosue

Nous aurons également droit à un très bon repas ainsi qu’à une excellente soirée en leur compagnie avant d’entamer la suite de notre voyage en direction de la capitale suédoise : Stockholm.

DSCN8800

Émission de radio avec nos amis Rebecca et Mikael

2 réflexions au sujet de « Les suédois et leurs « guest houses » »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *