Partons jouer aux Lego au Danemark

Si jusqu’à présent notre tour du monde suivait un tracé pratiquement linéaire, le Danemark nous obligera à faire des détours, parfois illogiques, mais qui nous permettront de découvrir une multitude de belles choses et de partager de plus en plus de bons moments avec nos hôtes.

Nous voici donc arrivés dans le monde des Lego et de celui des vélos…

Sans titre

Au Danemark, les vélos sont légion…

Le soir de notre arrivée, nous découvrons déjà le bien-être à la danoise dans une petite ville où même les immeubles semblent très naturels et où l’on se sent entièrement en sécurité. Nous trouverons assez rapidement à nous loger chez Lisa et Gert, un couple très atypique dont le mari est coiffeur de père en fils, et dont la femme est une retraitée très active.

DSCN8146

Lisa et Gert, notre première rencontre danoise

Nous passerons une très bonne soirée avec eux avant de repartir le lendemain matin pour commencer la visite de ce petit pays. Gert et Lisa nous déposeront à Solenborg, ville de taille moyenne où nous découvrirons pour la première fois la vraie architecture scandinave, très particulière et colorée.

DSCN8155

Maison typique Danoise

DSCN8151

Le centre-ville de Solenborg

Puis, après une succession de plusieurs véhicules et 3h d’attente pour quitter la ville d’Aabenraa (ville que nous ne visiterons même pas car elle semble dénuée de charme) nous serons déposés dans la petite ville de Ribe.

DSCN8157

Quand le désespoir nous gagne…

Le centre-ville de style très ancien est magnifique. Mais nous préférons chercher un hébergement pour la nuit avant qu’il ne soit trop tard. Pour la première fois, nous décidons de tester l’accueil dans un centre-ville et en demandant aux personnes présentes dans la rue. Et cette nouvelle stratégie s’avèrera payante puisque nous serons directement accueillis chez Lars, un solitaire au grand cœur dont la passion est d’acheter toujours plus de nouvelles maisons à rénover avant de les revendre pour en changer. Sa maison actuelle est tout juste terminée, et nous aurons droit à une très belle chambre ainsi que de manger dans une cuisine à l’américaine qu’il a créée de ses propres mains.

Il nous offrira une visite guidée de ce magnifique village que nous apprécierons alors que la pénombre commence lentement à faire son apparition (voir prochainement l’article sur le village de Ribe).

DSCN8167

Le centre-ville de Ribe

Lars nous proposera de rester une nuit de plus avec lui, ce que nous accepterons avec plaisir. Nous passerons la journée du lendemain avec lui, sur l’île de Fano que nous rejoindrons en ferry avec sa voiture.

DSCN8191

En mer avec Lars

Cette île nous apparaîtra vraiment très jolie et originale. Nous y découvrirons par exemple une coutume assez particulière : la route sur la plage ! En effet des centaines de voitures empruntent la longue plage qui longe l’île du Nord au Sud, au milieu des chars à voile et des cerfs-volants (on peut même y apercevoir des panneaux de direction…).

DSCN8212

Au Danemark, la plage se transforme en route…

Nous visiterons également une petite église dont l’extérieur ne paye pas de mine, mais dont l’intérieur est particulièrement étrange, ainsi qu’un musée dédié à un peintre local que nous aurons la permission de visiter gratuitement.

DSCN8231

L’intérieur de l’église de l’île de Fano

Mais nous aurons aussi la possibilité d’apercevoir une famille de phoques se reposant à quelques mètres de la côte, pour la première fois depuis le début du voyage. Et même si nous savons que ce ne sera sans doute pas la dernière fois que nous pourrons en observer dans la nature, nous ne pouvons nous empêcher de les mitrailler de photos.

DSCN8200

Le repos des phoques

Le soir, de retour chez Lars nous regardons nos photos de voyage autour d’un plat végétarien inventé par notre hôte, ainsi que des crêpes cuisinées par Julien. Le lendemain nous resterons encore quelques heures avec Lars, le temps de visiter la Cathédrale de Ribe. Puis notre hôte nous déposera à un rond-point à la sortie de la ville avant de nous dire au revoir.

Une fois de plus nous pourrons apprécier la facilité de faire du stop au Danemark : en montant dans 4 voitures différentes en l’espace d’environ 3h. Nous quitterons donc rapidement Jutland, l’une des 4 îles principales formant le Danemark, pour atterrir dans la ville d’Odense, sur l’île de Fyn, qui a vu naître Hans Christian Andersen. Nous passerons d’ailleurs devant sa maison natale, et nous assisterons à une répétition d’un spectacle dédié à sa vie et joué par les enfants de la commune.

DSCN8275

La maison natale d’Andersen

DSCN8278

Répétition d’un spectacle relatant la vie d’Andersen

Le soir arrivant (sans la nuit qui l’accompagne, puisque nous voyons désormais de moins en moins le soleil se coucher au fur et à mesure que nous progressons vers le Nord), nous partons à la recherche d’un logement. Après 5 ou 6 refus, nous sommes accueillis dans une famille en pleine préparation d’une fête. N’ayant pas de place dans la maison, ils nous proposent de poser nos matelas dans un endroit totalement insolite : une cabane pour enfant au fond du jardin, dépourvue de fenêtres. Nous ne passerons pas la soirée avec eux, et nous ne les reverrons pas le lendemain matin au moment de quitter le jardin. Mais nous aurons au moins eu l’occasion de tester pour la première fois depuis le début du voyage une nuit dans un lieu insolite !

DSCN8283

La petite maison au fond du jardin

DSCN8284

Intérieur de la petite maison

Puis de nouveau, nous progressons en direction de l’Est et de Copenhague. Nous sommes déposés à Kerteminde, petite ville très colorée à l’Est d’Odense, où nous découvrirons une habitude très particulière des danois : des double-miroirs à l’extérieur des fenêtres des maisons, afin que les personnes âgées qui s’ennuyaient chez elles il y a plusieurs décennies, puissent s’assoir devant leur fenêtre pour coudre, tout en observant tous les passants marchants dans la rue, sans avoir besoin de bouger de chez elles.

DSCN8287

Centre-ville de Kerteminde

Puis après la ville, nous changeons de paysage à Fyns Hoved, au Nord de l’ïle de Fyn, où nous passerons une heure à marcher sous le soleil, tout en appréciant la très belle vue et les drôles de rencontres !

DSCN8299

La pointe de Fyns Hoved

DSCN8300

Nos amies les vaches !

Sur le chemin du retour, nos conducteurs nous montreront une des propriétés de la famille Lego, vraiment très impressionnante.

Puis, après 5min d’attente sur un nouveau spot d’auto-stop, nous sommes finalement conduits jusqu’à Nyborg, dernière ville avant d’emprunter le pont en direction de l’île de Sjaelland, l’île de Copenhague. Nyborg est particulièrement connue pour son château, mais nous choisissons d’attendre le lendemain avant de le visiter. En attendant, nous frappons aux portes, et nous sommes accueillis une nouvelle fois dès la première maison : chez Peter, Dorrit et leurs deux filles Rikke et Charlotte.

DSCN8314

La famille au grand coeur de Nyborg

Nous aurons même l’occasion de tester un nouveau logement insolite : dans une vieille caravane au fond du jardin.

DSCN8317

Notre logement insolite d’un soir

Nous passerons une très bonne soirée autour d’un plat très copieux, semblable à des pâtes à la carbonara. Puis Julien partira faire un petit tour en Corvette avec Peter, tandis que Florine se baladera au bord de l’eau avec Dorrit et Charlotte, où elles auront la chance d’apercevoir un dauphin !

DSCN8307

Julien dans sa corvette !

C’est la tête encore pleine de rêves que nous repartons le lendemain visiter le château de Nyborg, dont nous ne verrons que le très bel extérieur.

DSCN8330

Le château de Nyborg

Puis, il est temps de faire du stop en direction de Copenhague ! Nous nous retrouverons au même endroit qu’un autre couple de backpackers qui attendent une voiture depuis plus de 2h30. Nous les laisserons partir avant de prendre leur place. Heureusement pour nous, nous n’attendrons que 30min avant de trouver une voiture, avec qui nous emprunterons le pont de 17km reliant l’île de Fyn et celle de Sjaelland, extrêmement cher, et qui nous déposera à 6km du centre-ville de Copenhague, que nous rejoindrons à pied.

[Fin de l’épisode 1 du Danemark].

4 réflexions au sujet de « Partons jouer aux Lego au Danemark »

  1. Très bon reportage pour ce premier épisode. On attend la suite avec impatience !
    On est content que tout se passe bien et de vous voir en pleine forme.
    Kenavo des Lanrelasiens et Plumaugataise

    • Merci beaucoup pour votre commentaire! Le deuxième épisode ne devrait pas tarder à suivre ! Il y a tellement à dire sur ce pays que tout ne peut pas passer sur un seul article…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *